Un cycle du combustible

qui garantit la sûreté et

la maîtrise des déchets

Combustible à particules

Le combustible du générateur est fondé

sur des particules dites “Triso”

  • Couches 1 & 3 : carbone (haute densité)
  • Couche 2 : carbure de silicium
  • Buffer en carbone poreux
  • Noyau d'uranium

Ces particules sont regroupées

dans des “compacts” en graphite

  • Matrice en graphite
  • Particules Triso mélangées à la
    matrice en graphite

Intérêt des particules Triso

Jimmy utilise un combustible à particules dites « Triso »  (pour « Tri-structural Isotropic ») dans ses générateurs. Elles sont formées d’un noyau en oxyde d’uranium revêtues de couches qui servent de première barrière de confinement pour retenir les produits de fission. Les particules ont ainsi l’aspect de billes de 1 millimètre d’épaisseur environ. Elles sont ensuite compactées dans une poudre de graphite, formant ainsi des « compacts » de particules de 2,5 centimètres de hauteur et 1,2 centimètre de diamètre.

Ce combustible a été produit pour la première fois dans les années 60. Il est aujourd’hui en voie de devenir un standard international, adopté par de nombreux projets de petits réacteurs en cours de développement.

Le Department of Energy américain considère les particules Triso comme "The most robust fuel on earth". En effet, ces particules permettent de contenir plus de 99.99% des produits de fission, y compris en cas accidentel. Elles participent ainsi fortement aux propriétés de sûreté du générateur Jimmy.

Maîtrise des déchets

Compatibilité

avec la filière existante

Le générateur Jimmy est conçu pour être compatible avec la filière existante des déchets française, qui est une des plus avancées au monde

Minimisation

des déchets créés

Jimmy minimise la quantité de déchets créée: 200 générateurs Jimmy augmentent de ~1% la quantité de déchets radioactifs produite en France. En effet, le système est dimensionné pour réutiliser la plupart des matériaux sur plusieurs cycles

Innovations

en matière de retraitement

Les revenus dégagés par Jimmy permettront d’industrialiser de nouveaux moyens de traitements de déchets, en particulier autour du graphite modérateur et donc réduire encore la quantité de déchets radioactifs produits.